Vous avez l’intention d’acheter un poêle à granulés qui chauffe aussi bien l’eau de votre installation de chauffage que l’eau sanitaire ? Lorsque l’on parle de poêle-chaudière, il existe des caractéristiques techniques importantes dont il faut tenir compte : découvrez, dans ce bref guide d’achat, les renseignements que vous devriez demander au revendeur afin de trouver le produit parfait pour vos besoins.

1. La différence entre Puissance Nominale et Puissance Cédée à l’eau

La Puissance Nominale correspond à toute la chaleur cédée par le poêle à la pièce, tant à travers l’eau que par rayonnement ou par convection naturelle. La Puissance Cédée à l’eau correspond, en revanche, à toute la chaleur que le poêle cède à l’installation de chauffage.

La différence entre ces deux données n’est souvent pas prise en considération. Pourtant, elle est très importante lorsque l’on doit choisir un poêle-chaudière. Si la Puissance Nominale et la Puissance Cédée à l’eau sont très différentes, deux cas peuvent se présenter :

  1. soit, pour chauffer suffisamment l’eau sanitaire ou celle de l’installation de chauffage, il est nécessaire d’augmenter la production de chaleur du poêle et, dans ce cas, il fera trop chaud dans la pièce où se trouve le poêle ;
  2. soit, pour atteindre la bonne température dans la pièce, il est nécessaire de diminuer la production de chaleur et, en conséquence, l’eau sera moins chaude.

En revanche, si les deux paramètres sont très proches, cela ne se produit pas car le confort est meilleur et constant et il n’y a pas de gaspillages de granulés : le résultat sera une optimisation des consommations. Un excellent exemple ? Notre poêle Jackie dont 90% de la chaleur est cédée l’eau.

2. Les accessoires fournis en standard pour le branchement hydraulique

Pour raccorder le poêle hydro-ventilé à l’installation hydraulique, il est nécessaire d’avoir certains accessoires comme le robinet de charge, le manomètre et la vanne anti-condensation. Il s’agit d’éléments indispensables pour que le poêle fonctionne correctement.

Lorsque vous devez acheter un poêle, demandez au revendeur ce qui est compris dans l’achat : vous éviterez des surprises désagréables dans les coûts d’installation ou – pire encore – la formation de créosote sur l’échangeur de chaleur !

3. La fréquence de nettoyage requise pour les différentes parties du poêle

Pour que le poêle fonctionne au mieux, il doit être régulièrement nettoyé. Cela paraît tout à fait évident, mais il s’agit d’un facteur très important dont il faudra tenir compte même lors de l’achat.

Combien de fois par semaine faut-il vider ou nettoyer le tiroir à cendre ? Quelle est la fréquence de nettoyage de l’échangeur, du compartiment sous le brasier ou du parcours de fumée ? Les tubes de l’échangeur doivent-ils être nettoyés manuellement ou bien ont-ils un système de nettoyage automatique ?

Toutes ces informations, qui se trouvent dans la notice du poêle, sont une excellente base de départ pour comprendre combien de temps il faudra, chaque semaine, pour l’entretien courant de votre poêle à granulés.

Ne tenez pas uniquement compte des valeurs qui sont écrites dans les tableaux récapitulatifs car, souvent, elles peuvent être différentes de celles qui sont indiquées dans la notice d’instructions !

4. La facilité d’accès pour le nettoyage

Tout comme la fréquence de nettoyage, la facilité de nettoyage est un facteur très important sur lequel il faudra se renseigner lors de l’achat du poêle-chaudière (ou d’un tout autre type de poêle, tant à bois qu’à granulés).

Demandez des renseignements sur tout ce qu’il est nécessaire de faire pour le nettoyage courant (par exemple, comment arriver au parcours de fumée) pour savoir, avec précision, le temps que vous devrez passer pour l’entretien quotidien, hebdomadaire ou mensuel de votre poêle. Ces informations peuvent, elles aussi, être vérifiées dans la notice d’instructions.

Accès aisé = temps de nettoyage réduit !

5. La Performance Environnementale

Ce dernier point (mais non le moindre !) est valable pour n’importe quel produit à granulés ou à bois. La certification de Performance Environnementale, classée en niveaux de performance allant de 1 à 5 étoiles, indique l’efficacité du poêle (rendement et émissions nocives) et, en conséquence, son impact sur l’environnement.

Demander le nombre d’étoiles lors de l’achat n’est pas uniquement un choix dicté par l’éthique, mais également fonctionnel : de nombreuses régions prévoient des limitations dans l’utilisation de poêles et de cheminées avec moins de 4 étoiles pendant certaines périodes de l’année et ceci dans le cadre des mesures anti-pollution.

Vous souhaitez choisir le poêle hydraulique/air parfait pour vos besoins et en phase avec toutes les normes en vigueur ? Trouvez le revendeur Palazzetti le plus proche de chez vous et choisissez le produit convenant le mieux à vos besoins !