Nous lisons chaque jour des actualités sur le climat, ce qui prouve bien que le sujet est au cœur des débats. Dans les quotidiens et les journaux télévisés, à la radio ou la télévision, dans les écoles et les universités. Ces jours-ci, Madrid fait la une des journaux en raison du nouveau rendez-vous avec la conférence sur le climat.

Fridays For Future conférence sur le climat
Une des manifestations des Fridays For Future

Environnement et débat médiatique

Le débat s’ouvre désormais à l’infini face à l’importante action médiatique de fers de lance tels que Greta Thunberg (élue précisément ces jours-ci personne de l’année 2019 par le célèbre Time) et ses Fridays For Future (les vendredis pour l’avenir).

Dans une impasse politique qui s’effrite peu à peu, les pas en avant sont évidents. Peut-être davantage sur le plan médiatique que d’un point de vue concret. D’ailleurs, c’est en passant par les pressions citoyennes que l’on peut modifier le cours des événements.

Que se passe-t-il à la conférence sur le climat?

La nouvelle conférence sur le climat de Madrid revêt en ce sens une importance fondamentale.

Parvenue à sa 25e édition, la conférence sur le climat réunit les 200 pays membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Signée il y a 27 ans, cette convention stipule l’engagement commun des signataires à réduire les émissions de CO2. La conférence, organisée chaque année, sert à dresser le bilan des progrès accomplis. Avec plus de 25 mille personnes concernées, y compris des chefs d’état et d’autres figures de proue.

Comme on le disait, l’objectif principal est de parvenir à des protocoles qui limitent le recours à des formes de combustion fossiles. Au profit de l’utilisation de sources renouvelables. Les émissions incarnent précisément le nœud du problème. Il semblerait, en lisant certains comptes-rendus, que les résultats de ces négociations sont peu satisfaisants. Pour donner un aperçu général, la phrase d’Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, est révélatrice: il parle explicitement d’une « occasion perdue ».

conférence sur le climat Cordoba Palazzetti
Le choix responsable du combustible aide l’environnement

Le changement, c’est nous

Voici pourquoi les choix politiques, avant les décisions mondiales, doivent être mis noir sur blanc. À propos du problème épineux des émissions, chacun peut jouer son propre rôle. Par exemple en misant sur des systèmes de chauffage à base de bois ou de granulés.

Ces combustibles offrent des avantages qui répondent aux exigences mises en lumière par cette conférence. Ce sont des sources écocompatibles, renouvelables, à très faible coût et répandues localement. À notre niveau, nous pouvons tous nous engager pour réduire les émissions.