Il vous est déjà arrivé de lire la pétition du WWF pour que les mers italiennes soient #plasticfree ?

Désormais, la pollution de nos mers par les déchets plastiques n’est malheureusement plus une nouvelle à laquelle on attache de l’importance. Il s’agit d’un état de fait dont nous sommes tous (plus ou moins) conscients et auquel nous sommes tous (plus ou moins) en train de nous habituer.

C’est justement là le problème. Ce ne doit pas être une situation à laquelle nous devons nous habituer, ce n’est pas un état de choses acceptable et nous ne pouvons pas uniquement baisser les bras en pensant « Quel dommage, mais c’est comme ça… que peut-on y faire ! ».

Tout peut changer, tout doit changer. La partie la plus difficile est toujours le début d’un changement. Alors d’où faut-il partir ? Peut-être d’un simple geste avec une signature, un geste qui peut sembler symbolique, mais qui parvient à être très concret.

Pourquoi sauver les mers des déchets plastiques ?

Parmi tous les (malheureusement nombreux) déchets qui se trouvent dans la Mer Méditerranée, 95% sont des déchets plastiques. Les effets sont dévastateurs non seulement pour la pollution des eaux, mais également pour la sauvegarde de la faune marine.

La cause de la pollution par déchets plastiques, qui concerne toute la planète, dérive de la consommation excessive de ce type de matériau ainsi que d’une mauvaise gestion des déchets.

Les chiffres mis en évidence dans la pétition du WWF sont particulièrement impressionnants :

  • 8 millions de tonnes de plastique finissent, chaque année, dans les mers du monde entier
  • 95% des déchets de la Mer Méditerranée, qui étouffent l’habitat et les espèces, sont constitués de déchets plastiques
  • 700 espèces animales menacées par le plastique sur la Planète
  • 134 espèces victimes d’ingestion de plastique dans la Méditerranée
  • l’Europe est le second producteur au monde de plastique
  • 2,1 millions de tonnes d’emballages plastiques sont consommés, chaque année, par les italiens

Que demande la pétition du WWF ?

« Nous avons 7.500 bonnes raisons (correspondant aux km de côtes italiennes) pour demander de protéger nos mers contre la pollution plastique ».

Tel est l’incipit efficace de la pétition du WWF qui demande aux institutions italiennes d’activer des actions concrètes sur quatre fronts :

  1. S’engager afin que la Proposition de Directive de la Commission Européenne pour interdire 10 produits en plastique à usage unique (comme les couverts, les assiettes, les pailles et les conteneurs pour aliments et boissons) devienne le plus rapidement possible réelle.
  2. Introduire une caution sur tous les emballages à usage unique en plastique.
  3. Interdire l’usage de microplastiques pour tous les biens de consommation et pour les produits en plastique non biodégradables.
  4. Financer la recherche et la récupération des filets de pêche usagés en plastique qui ont été abandonnés au fond de la mer.

La pétition a déjà recueilli 2.500 signatures et il est très simple d’y participer.

Comment ? Il suffit de se connecter à change.org et de contribuer à la campagne #plasticfree avec un simple clic.