La pollution, les poussières subtiles, le smog font fréquemment la une de l’actualité. En revanche nous nous préoccupons rarement de la qualité de l’air à l’intérieur de nos maisons. Pourtant la pollution intérieure est une réalité, au point d’être le thème de plusieurs publications sur le site du Ministère italien de la santé.

Quelles en sont les causes ?

Elles sont multiples. Bien souvent, nous ne nous rendons pas compte que nous y contribuons par l’emploi de détergents trop agressifs ou de bougies parfumées, en oubliant de nettoyer les filtres de la climatisation ou de passer régulièrement l’aspirateur.

Ou encore en choisissant des produits de chauffage dépourvus de certification environnementale reconnue au titre d’Air propre.

En fait : un bon nettoyage de la maison et une juste sensibilité écologique viennent grandement en aide. Si vous avez la main verte, vous pouvez pourtant faire plus : la bonne plante peut vraiment améliorer la qualité de l’air dans votre maison !

5 plantes pour limiter la pollution intérieure

En 1989, la NASA a mené des expériences pour évaluer les meilleures plantes d’appartement: des végétaux en mesure de réduire le pourcentage de composés volatils comme le benzène, le trichloréthylène et le formaldéhyde.

Quelles sont-elles ? En voici quelques-unes !

  • Pothos – Un classique des foyers italiens : peu exigeante, elle survit même sans lumière et pousse très rapidement.
  • Sansevieria – Placée dans la salle de bain : elle filtre à merveille le formaldéhyde, souvent présent dans les cosmétiques et le … papier toilette !
  • Dracaena marginata – Très utile pour purifier l’air du benzène, elle est cependant toxique pour les chiens et les chats.
  • Aloe Vera – Elle ne s’emploie pas uniquement dans le domaine du bien-être ou pour soigner les brûlures : placez-la dans un endroit ensoleillé de la maison pour améliorer la qualité de l’air !
  • Dracaena fragrans – Elle vit durant des dizaines d’années, nécessite peu de soins et purifie l’air de nombreux agents polluants : c’est peut-être pour cela qu’on l’offre souvent à qui emménage dans une nouvelle maison ?

La liste est encore longue mais notre conseil est simple : choisissez la plante en fonction de son « niveau de jardinage », du style de votre maison et du temps que vous pouvez lui consacrer. Voici le lien pour obtenir la liste complète de la NASA !