Pas besoin d’être un environnementaliste pour s’intéresser à la protection de l’environnement.

Pavan Sukhdev

Nous n’insisterons jamais assez sur le fait que l’environnement est notre épicentre. Il est l’étoile polaire qui guide notre activité et a orienté notre développement. Nous n’en serions pas là si nous n’avions pas eu à l’esprit une perspective écologiste.

La justesse des choix d’antan, depuis notre fondation, est de plus en plus manifeste à nos yeux. Ces dernières années, l’explosion des questions environnementales a finalement marqué le passé et indiqué avec force le besoin d’adopter une vision globale sur le sujet.

En dépit des freins et des inévitables ralentissements, la route est tracée. C’est une route incontournable, que doit emprunter tant la politique supranationale que les choix individuels de chacun de nous.

Qu’est-ce que le prix Tyler?

Le thème de l’environnement n’est certes pas récent, comme en témoigne le Tyler Prize for Environmental Achievement. Institué par John et Alice Tyler en 1973, à une époque où peu se préoccupaient de l’avenir de la nature et du monde, ce prix a été l’un des premiers du « secteur » à connaître un retentissement international.

Il est décerné à des personnalités qui ont contribué de manière décisive à la connaissance scientifique, au respect de la conservation et à la sensibilisation au sens du terme environnement.

Qui a remporté le prix Nobel de l’environnement?

C’est précisément pour cette raison que le prix Tyler est qualifié de prix Nobel de l’environnement. Décerné par l’University of Southern California, le prix de cette année a récompensé deux chercheurs, en l’occurrence Gretchen Daily et Pavan Sukhdev. La première enseigne à Stanford et se consacre principalement aux sciences naturelles.

Économiste de formation, le second est titulaire d’une chaire à Oxford. Au fil des ans, leurs recherches ont prouvé que l’écologisme n’est pas l’amour d’une promenade dans les bois sur la montage, à la recherche d’air pur. Disons plutôt, pas seulement. Parler de l’environnement signifie également parler de la matière en termes économiques.

Qui est Gretchen Daily et qu’a-t-elle découvert ?

Les recherches de Gretchen Daily ont révélé que l’unique croissance économique possible passe obligatoirement par une vision respectueuse de l’environnement. Dans le sillage du fameux capital humain, Daily parle de capital naturel.

En tant qu’ensemble de toutes les disponibilités du sol, de l’eau et de la biodiversité. Sans le capital naturel, rien n’est possible.

deforestazione nobel per ambiente
La déforestation sauvage ? Elle est antiéconomique !

Qui est Pavan Sukhdev et qu’a-t-il découvert ?

Le travail de Pavan Sukhdev (pour les Nations Unies, entre autres) a ouvert les yeux des gouvernements du monde entier. Ses études se sont penchées sur l’impact de la déforestation sauvage sur l’économie mondiale. Il en a tiré la conclusion suivante : maltraiter les sols et abattre des forêts entières sont ce qu’il y a de plus antiéconomique.

Par le biais d’une série de rapports, il a prouvé que le déboisement sauvage ne présentait aucun avantage. Au contraire ! Il a également démontré que le cycle environnemental est lié à tout ce qui l’anime.

Sa déclaration est emblématique: « Demandez l’opinion de n’importe quel agriculteur contraint de louer des abeilles pour polliniser ses champs, à présent que les populations d’insectes sauvages ne suffisent plus pour y parvenir gratuitement. Le problème c’est que les abeilles ne présentent pas de facture. La valeur des services qu’elles rendent n’a donc jamais été reconnue ».

C’est clair, pas vrai?