On vous a offert un poinsettia lors des fêtes de fin d’année ? Sachez que le poinsettia ou étoile de Noël, contrairement à ce que l’on pourrait penser, peut survivre toute l’année et refleurir aussi beau qu’avant. Ce qui compte, bien sûr, c’est d’en prendre soin comme il faut : dans cet article, nous vous expliquons comment !

Hiver

Placez votre plante loin des sources de chaleur (cheminée, poêle ou radiateur) et à l’abri des courants d’air (évitez les fenêtres et les portes donnant sur l’extérieur).

Le poinsettia a besoin d’un endroit très lumineux, mais pas de lumière directe.

Arrosez-le juste ce qu’il faut pour que le terreau reste humide. Une à deux fois par semaine suffisent si votre maison est très humide (tous les jours si l’air est sec).

Enlevez toutes les feuilles sèches au fur et à mesure.

Printemps

À l’arrivée des premières chaleurs, toutes les feuilles seront tombées : coupez alors les tiges sous la ramification (à environ 12-15 cm de la base). Votre plante peut sembler morte, mais il n’en est rien ! Faites attention à la sève qui s’écoule des tiges taillées, car elle peut s’avérer irritante pour les peaux les plus sensibles. Vous pouvez la bloquer naturellement avec un peu de cendre de bois ou bien en passant délicatement un chiffon en microfibre trempé dans de l’eau chaude.

Été

Rempotez votre plante dans un pot propre et plus grand et placez-la à l’extérieur. Tout comme en hiver, arrosez-la juste ce qu’il faut pour maintenir la terre légèrement humide.

Si elle a du mal à refleurir, donnez-lui un coup de pouce vers la fin de l’été avec un engrais liquide spécifique, généralement à base de phosphore et de potassium.

Automne

Quand les températures recommencent à baisser, rempotez votre poinsettia dans un pot d’intérieur propre et rentrez-le. N’oubliez pas de le placer dans un endroit lumineux, mais à mi-ombre (sans lumière directe) afin que les feuilles vertes de l’été redeviennent rouge vif.

Que faire si le poinsettia est « attaqué » par des virus et des parasites ?

Si brusquement les feuilles commencent à tomber ou si vous remarquez des taches grises, il n’y a malheureusement rien à faire : jetez votre plante et le terreau et lavez soigneusement le pot pour éliminer tout résidu.

Si par contre, vous remarquez des pucerons, des cochenilles ou d’autres insectes, enlevez-les manuellement (généralement avec un tampon d’ouate imbibé d’eau), coupez les feuilles abîmées et pulvérisez un insecticide adapté. Dans ce cas, il est bon de nettoyer soigneusement toutes les parties extérieures du pot. Un dernier conseil ? Vérifiez régulièrement votre plante au printemps, il est important que l’eau ne stagne pas dans la soucoupe et qu’aucune mousse ou tache n’apparaisse sur le terreau. Surtout, ne vous découragez pas si pendant de longs mois elle semble « endormie » : elle ne fait que se reposer pour refleurir plus belle que jamais !

Foto di Jessica Johnston Jessica Fadel via Unsplash