PALAZZETTI MAGAZINE

Vous rêvez d’avoir votre potager à la maison pour y cultiver des légumes frais en toute saison, mais vous ne savez pas par où commencer ? Si vous avez lu notre guide pour créer votre potager au jardin ou sur la terrasse, ce deuxième article est fait pour vous : découvrez des erreurs communes pour vous y préparer et les éviter.

Erreur n° 1 : choisir la mauvaise position

Le premier pas consiste à choisir la bonne position. La plupart des plantes ont besoin d’au moins 7 heures de soleil direct par jour, il est donc bon d’orienter le potager vers le sud ou le sud-est. Attention cependant à ne pas l’exposer à un soleil trop fort, qui risquerait de le « brûler » : si vous habitez dans une région chaude, mieux vaut opter pour une position à l’est ou à l’ouest. Tenez compte d’éventuels éléments susceptibles de créer de l’ombre sur le potager, comme des arbres, des murs ou des bâtiments, et choisissez une zone à l’abri du vent et des courants d’air.

Erreur n° 2 : mal préparer le terrain

La deuxième erreur à éviter est de négliger la préparation du sol. Avant de planter vos légumes rappelez-vous de retourner la terre à la bêche, en éliminant les racines, les mauvaises herbes et les cailloux. Estimez alors la qualité du sol et corrigez-la en ajoutant du compost, du sable ou de l’argile, selon les besoins. La terre idéale forme une boule friable en main : ni trop humide, ni trop sèche. Enfin, amendez le terrain avec des substances organiques, pour accroître sa fertilité et le nourrir.

Erreur n° 3 : ne pas respecter les rotations et les associations de plantes

La troisième erreur à éviter est de planter les mêmes cultures au même endroit chaque année ou de mettre côte à côte des plantes qui ne se tolèrent pas. Ces pratiques peuvent appauvrir le sol, favoriser les maladies et les insectes ravageurs et amoindrir la récolte. Pour éviter ces problèmes, changez chaque année la position des cultures sur le même lopin de terre, en suivant une succession logique selon les besoins nutritifs des plantes. Plantez ensemble des plantes qui s’entraident, par exemple en se protégeant des parasites ou en enrichissant la terre. Quelques exemples ? Carottes et oignons ou tomates et petits pois.

Erreur n° 4 : Mal irriguer

La quatrième erreur à éviter est d’arroser trop ou trop peu les plantes. Fondamental à la vie des plantes, l’apport en eau doit se faire dans la juste quantité et au moment voulu. En général, le potager s’arrose tôt le matin ou tard le soir, quand les rayons du soleil s’atténuent et que l’eau s’évapore moins. Il faut aussi éviter de mouiller les feuilles parce que les plantes risquent alors de tomber malades ou de pourrir. La fréquence et l’importance de l’irrigation dépendent du type de plante, du climat et du sol : mieux vaut contrôler souvent l’humidité du sol avec les doigts et ne l’arroser que quand il est sec.

Laisser un message

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

About us

Valeria si occupa di Content per Cricket Adv e dal 2015 gestisce i social Palazzetti. Nel web scrive di beauty, lifestyle, arredamento e cucina. Ama la musica, l'arredamento scandinavo e il buon cibo!