Il vous est facile de respecter l’environnement lorsque, pour chauffer votre habitation, vous avez choisi un poêle ou une cheminée Palazzetti. Mais est-ce que vous utilisez la même approche durable dans les autres domaines de votre quotidien ? Aujourd’hui, nous vous fournissons quelques conseils pour réduire l’usage du plastique en suivant quelques simples et bonnes habitudes : un petit pas vers un quotidien (presque) « plastic free » !

1. Stop aux bouteilles en plastique

Oui aux gourdes, aux carafes et aux brocs.

L’eau de votre robinet est potable et hautement contrôlée, vous pouvez donc la boire en toute confiance (afin de vous en assurer, interrogez votre Mairie). Cependant, elle peut parfois être trop calcaire ou avoir une odeur presque de désinfectant. Que faire dans ce cas ? La méthode la plus simple est d’utiliser une bouteille en verre que vous laisserez au réfrigérateur pendant au moins une heure. Cela permettra aux dépôts éventuels de tomber dans le fond.

Une autre solution est d’acheter une carafe filtrante ou bien (dans des cas particulièrement pénibles) un système permettant de micro-filtrer l’eau.

Vous êtes souvent hors de chez vous ? Il existe de nombreuses fontaines à eau potable dans toute l’Italie : vous trouverez la plupart de celles-ci en accédant à ce lien.

2. Non aux produits jetables

Les pailles, les sachets, les assiettes et les gobelets jetables en plastique sont désormais interdits en Italie depuis janvier 2022. Mais ce ne sont pas les seuls objets dont nous pouvons nous passer ou que nous pouvons utiliser de façon plus efficace.

Pensons, par exemple, au repas sur le pouce : les boîtes repas sont le choix le plus pratique, mais souvent on les remplace par des barquettes en plastique ou en aluminium. Pourtant, peu de personnes savent que certaines de ces barquettes (surtout celles en PPE) peuvent être réutilisées plusieurs fois, après un simple lavage. Lisez toujours l’étiquette sur l’emballage !

3. Oui aux produits en vrac

Fruits et légumes, produits d’entretien, produits pour l’hygiène personnelle : il existe une multitude de produits que l’on peut acheter en vrac en allant, par exemple, au marché ou dans des magasins spécialisés (appelés également « no waste »).

Acheter en vrac permet de limiter l’utilisation des matériaux d’emballage (c’est-à-dire non seulement le plastique, mais également le papier), en réduisant ainsi les déchets et en limitant l’impact de chaque produit sur l’environnement.

De quelle autre façon essayez-vous d’avoir une vie « plastic free » ? Racontez-le-nous dans les commentaires !