Combien de fois avez-vous rêvé d’une maison plongée dans le splendide paysage toscan ? Aujourd’hui, nous sommes à Asciano, une petite commune au cœur des Crete senesi, dont l’histoire se perd dans les siècles et, aujourd’hui encore, elle nous fait voir avec fierté ses monuments parfaitement conservés.

Derrière la façade renaissance d’un édifice à proximité du centre-ville se cache une habitation pop et industrielle, une sorte de palais secret revisité en style moderne.

C’est le propriétaire Diego Magini qui nous accompagne à la découverte de cette maison de famille, remontant au XVème siècle, dont il s’est occupé de la rénovation entre 2015 et 2017 et qui compte deux foyers Palazzetti.

Avant et après : des années 50 au style industriel-pop

Des souvenirs cinématographiques, des murs en pierre apparente, des matériaux bruts et des finitions colorées : si nous devions identifier le design de l’habitation de Diego par un unique style, nous pourrions le définir industriel avec des influences pop.

Comme de coutume, commençons par l’entrée. Dès le départ de la visite, on perçoit le caractère de tout le projet : les plaques de plâtre laissent place aux murs d’origine de la maison alors que le couloir fermé a disparu pour devenir un espace ouvert servant également de bureau.

L’ancienne cuisine, qui était assez sombre, est maintenant beaucoup plus lumineuse et plus grande et s’est transformée en un bureau moderne et étudié dans les moindres détails.

Trois éléments sont les vedettes absolues de cette pièce : la statue grandeur nature d’Iron Man, le gant de boxe utilisé (et signé) par Sylvester Stallone durant le film Rocky et la cheminée avec des éléments peints avec les mêmes couleurs.

Le foyer choisi est un Ecomonoblocco S78 3D Palazzetti se distinguant par une vision panoramique du feu sur trois côtés.

Le foyer a été installé sur un élément bas en béton armé fixé au mur pour éviter de ne pas trop solliciter le plancher. Par la suite, les deux murs en pierre ont été réalisés de chaque côté du foyer pour donner l’illusion d’avoir expressément créé son emplacement dans le mur d’origine.

Une autre touche d’illusion a été créée avec les façades métalliques du meuble et de la hotte qui semblent rentrer dans la pierre.

Du bureau, nous nous déplaçons vers le séjour : cet open space dans lequel on a aménagé la cuisine et le séjour, était auparavant occupé par deux chambres à coucher et par une pièce débarras.

Les matériaux bruts et de style industriel se retrouvent dans toute cette grande pièce : le cuivre choisi pour les éléments de finition de la cheminée et de l’éclairage (réalisé avec des tuyauteries et des robinets), le fer des chaises et la fonte de la table.

Le foyer choisi pour le séjour en style industriel est l’Ecomonoblocco 16:9 Frontal Palazzetti : ici aussi, c’est un modèle qui met en vedette le feu grâce à une porte vitrée en vitrocéramique relevable et totalement escamotable.

Les deux cheminées, agencées contre des murs adjacents, exploitent le même conduit de fumée : une solution efficace et fonctionnelle pour optimiser la gestion des espaces.

La zone chambres à coucher et détente

La partie la plus privée de la maison n’a rien à envier au reste de la maison : on a maintenu le style industriel des autres pièces, notamment au niveau des matériaux.

L’ancien plancher du 1er étage a été remplacé par un sol en verre pour créer une zone détente-mezzanine.

Quant à l’ancienne salle à manger, elle a été transformée en une chambre à coucher en style tropical.

casa in stile industriale - cucina primacasa in stile industriale - camera dopo

La terrasse fermée adjacente est devenue un dressing recréant une forêt à l’intérieur de la chambre à coucher. Sur les murs, on a posé de la véritable écorce d’arbre !

Vous souhaitez que l’on publie votre projet ? Écrivez-nous !